Cycling Anti-Doping Foundation appoints Olivier Banuls as new Director

Nov 21, 2019

(Version française suit.)

21 November 2019

The Cycling Anti-Doping Foundation (CADF) today announced the appointment of Olivier Banuls as its new Director, effective 1 December 2019.

Banuls will replace Francesca Rossi, who is set to join the French Anti-Doping Agency (AFLD) at the start of the new year.

CADF Deputy Director since 2015, Banuls has over a dozen years’ experience in the fight against doping in cycling at the international level. He first joined the Anti-Doping Services of the International Cycling Union (UCI) in 2007, before steadily rising up the ranks inside the CADF which became independent.

Banuls holds master’s degrees in Computer Science (INSA Lyon) and International Management, Law and Humanities of Sport (FIFA Master), and is also a graduate of The Faculty of Business and Economics at the University of Lausanne (HEC).

“We are delighted that Olivier has agreed to take on the role of Director at CADF,” said President of the CADF Foundation Board Rune Andersen. “He is well-respected in the field and has an unmatched knowledge of the anti-doping landscape in cycling. His appointment will result in a seamless transition from Francesca Rossi, who will remain with the CADF as a special advisor until the end of the year.”

The CADF oversees one of the most comprehensive anti-doping programmes in sport. The work of the CADF, which is carried out on behalf of the UCI, is funded by the entire cycling community. This guarantees that the resources are used appropriately for the sport of cycling while maintaining continuous dialogue with all stakeholders.

Banuls will take up his new role at an important time for the CADF. The Foundation will do everything to maintain the high level of quality of its current program and keep expanding its intelligence and investigations activities. It will continue increasing its in-depth knowledge of cycling, will reinforce the testing programmes at the UCI ProSeries and UCI Women’s WorldTour levels, and will focus on the pre-Olympic Games Tokyo 2020 testing program.

Under Banuls, the CADF will also strengthen its already excellent relations with cycling stakeholders, WADA, National Anti-Doping Organisations and relevant national law enforcement authorities to ensure that it delivers the best for the sport.

“We are recognized as one of the most credible, efficient and effective anti-doping organisations in the world, and as Director I will work to ensure the CADF remains at the forefront of anti-doping efforts in cycling,” said Banuls. “We have a number of exciting new projects starting in 2020 and the entire CADF staff is looking forward to implementing them for the benefit of our sport.”

ABOUT CADF
Created in 2008, the CADF is a non-profit foundation under Swiss law that has been fully independent from the UCI since 2013. The CADF’s role is to autonomously manage the anti-doping programme on behalf of the UCI. The CADF’s activities are conducted in compliance with the World Anti-Doping Code and UCI Anti-Doping Rules.

The CADF is entirely funded by cycling’s stakeholders, including the teams, the UCI, organisers and the riders themselves.

The CADF’s responsibilities are to:

  • Define and implement the doping control strategy on behalf of the UCI;
  • Conduct a comprehensive in- and out-of-competition testing program to detect prohibited substances and methods;
  • Investigate and gather intelligence; grouping information from law enforcement, anti-doping organisations and other sources to strengthen the Anti-Doping programme;
  • Define and implement a storage and retesting strategy;
  • Manage and constantly improve the Athlete Biological Passport (ABP) programme;
  • Provide support to the UCI Legal Anti-Doping Services (LADS);
  • Manage the Therapeutic Use Exemptions (TUE) process;
  • Train the CADF Doping Control Officers (DCO);
  • Train riders and teams in the use of the different existing online platforms (ADAMS, ADeL); and
  • Play a consultative role with regard to research, education and prevention.

CONTACT
For more information, please contact the CADF Media Team at media@cadf.ch

 

La Fondation Antidopage du Cyclisme nomme Olivier Banuls en tant que nouveau directeur

21 novembre 2019

La Fondation Antidopage du Cyclisme (CADF) a annoncé aujourd’hui la nomination d’Olivier Banuls en tant que nouveau directeur, à compter du 1er décembre 2019.

Banuls remplacera Francesca Rossi, qui s’apprête à rejoindre l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) en début d’année prochaine.

Directeur adjoint de la CADF depuis 2015, Banuls a plus de 12 ans d’expérience dans la lutte contre le dopage dans le cyclisme au niveau international. Il a rejoint le service antidopage de l’Union Cycliste Internationale (UCI) en 2007, avant de gravir les échelons de la CADF devenue indépendante.

Titulaire d’un Master en informatique (INSA Lyon) et en management international, droit et sciences humaines du sport (FIFA Master), Banuls est également diplômé de la Faculté des Hautes Etudes Commerciales de l’Université de Lausanne (HEC).

Le président du Conseil de Fondation de la CADF, Rune Andersen, a déclaré : « Nous sommes très heureux qu’Olivier ait accepté cette nouvelle responsabilité de directeur à la CADF. Il est très respecté dans ce domaine ; ses connaissances dans le domaine de l’antidopage dans le cyclisme sont sans égales. Sa nomination nous offre la possibilité de continuer sans accroche nos activités à la CADF. Francesca Rossi restera jusqu’à la fin de l’année, comme conseillère spéciale de la CADF ».

La CADF gère l’un des programmes antidopage les plus complets du monde. Le travail de la CADF, effectué pour le compte de UCI, est financé par l’ensemble des acteurs de la communauté cycliste. Ceci garantit que les ressources soient utilisées de façon ciblée dans le sport cycliste, grâce à un dialogue continu avec toutes les parties prenantes.

Banuls assumera son nouveau poste à un moment clé pour la CADF. La Fondation compte maintenir l’excellence de son programme, et va encore développer ses activités dans le cadre du renseignement et des investigations. Elle assoit ainsi ses compétences fondées sur une parfaite connaissance du cyclisme, renforcera ses programmes de contrôle au niveau UCI ProSeries et UCI Women’s WorldTour, et se concentrera sur le programme de contrôle en amont des Jeux de Tokyo 2020.

Sous la direction de Banuls, la CADF renforcera encore ses relations, déjà excellentes, avec toutes les parties prenantes du cyclisme, ainsi qu’avec l’AMA, les organisations nationales antidopage et les autorités étatiques (polices, douanes). Elle est dans les meilleures dispositions pour à l’avenir offrir le meilleur pour le Sport et la protection des athlètes propres.

« La CADF est reconnue comme l’une des organisations les plus crédibles, performantes et efficaces dans le domaine d’antidopage au monde. En tant que directeur, je travaillerai pour faire en sorte que la CADF reste au premier plan des efforts contre le dopage dans le cyclisme », a déclaré Banuls. « Nous avons un certain nombre de nouveaux projets passionnants planifiés dès 2020, et tout le personnel de la CADF a hâte de les mettre en place pour l’intérêt de notre sport. »

LA CADF
Créée en 2008, la CADF est une fondation de droit suisse, à but non lucratif. Depuis 2013, elle est entièrement indépendante de l’UCI. Le rôle de la CADF est de gérer de façon autonome le programme antidopage pour le compte de l’UCI. Ses activités se déroulent en conformité avec le code mondial antidopage et les règlements antidopage de l’UCI.

La CADF est entièrement financée par les parties prenantes du monde du cyclisme, y compris les équipes, l’UCI, les organisateurs et les coureurs eux-mêmes.

Les responsabilités de la CADF sont de:

  • définir et implémenter la stratégie de contrôle du dopage pour le compte de l’UCI,
  • conduire un programme complet de contrôles en- et hors- compétition pour détecter l’usage de substances et de méthodes prohibées,
  • mener des enquêtes et collectes d’informations, regroupant les informations obtenues auprès des autorités étatiques, organisations antidopage et autres sources, afin d’améliorer le programme antidopage,
  • définir et mettre en œuvre une stratégie de stockage et de réanalyses,
  • gérer et améliorer constamment le programme du Passeport Biologique de l’Athlète (PBA),
  • apporter son soutien au Service Juridique – Unité Antidopage de l’UCI (LADS),
  • gérer le processus des Autorisations d’Usage à des fins Thérapeutiques (AUT),
  • former les Agents de Contrôle du Dopage (ACD),
  • former les coureurs et les équipes à l’utilisation des différentes plateformes en ligne existantes (ADAMS, AdeL), et
  • jouer un rôle consultatif en matières de recherche, d’éducation et de prévention.

 

POUR NOUS CONTACTER
Pour plus de renseignements, veuillez contacter l’équipe Media à media@cadf.ch